fullbanner ads slot

Sat06242017

Last update05:40:25 PM GMT

Profile

Layout

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Les Obstacles au Développement Africain Les News sur les Blocages Exemples d'Obstacles La descente aux enfers d’un « Pays Béni » de Dieu: Côte d'Ivoire

La descente aux enfers d’un « Pays Béni » de Dieu: Côte d'Ivoire

cote d_ivoire

La descente aux enfers d’un « Pays Béni » de Dieu: la Côte d'Ivoire (écrit en 2010 sous Gbagbo, mais il reste toujours d’actualité en Août 2011): par le Collectif des Jeunes Ivoiriens

  •  La Côte d’Ivoire n’a point de calamités naturelles - telles que la sécheresse, les ouragans, les typhons, les tremblements de terre ou les volcans - qui frappent beaucoup d’autres pays. A l’instar du Japon ou même d’Haïti qui, en quelques mois, est successivement ravagé par un fort tremblement de terre, puis par l’épidémie du choléra et dernièrement par l’ouragan Thomas.
  •  La Côte d’Ivoire, au contraire, est bénie, car elle dispose des terres fertiles, une pluie bienfaisante et du soleil qui nous permettent normalement d’avoir une agriculture florissante.
  •  Et pourtant, 80% des ivoiriens ne mangent qu’un seul repas par jour !
  • En Côte d’Ivoire, on a également beaucoup de gaz et de pétrole . Ainsi, pour le seul gisement CI-100 donné par Gbagbo à Pierre Fakhoury (qui en possède beaucoup d’autres, tous donnés par Gbagbo), les réserves sont estimées à 1,5 Milliards de Barils, soit 238,5 Milliards de litres (à raison de 1 baril = 159 litres). Comme notre pétrole a été bradé à Pierre Fakhoury, les ivoiriens ne peuvent pas bénéficier des revenus de leur Pétrole. Ils sont donc obligés d’acheter leur carburant 3 fois plus cher qu’en Malaisie et presque 2 fois plus cher qu’au Ghana ou même qu’au Burkina ou au Togo qui n’ont pourtant pas de pétrole. Pis, notre pétrole ne nous appartient plus. Pour preuve, la banque AFREXIM vient de nous prêter 160 Milliards F.cfa pour nous permettre d’acheter du pétrole, notre pétrole...qui ne nous appartient plus !
  •  Et dire que Pierre Fakhoury se retrouve dans le nouveau cercle du Président ADO !
  •  Il en est de même pour notre gaz, il a également disparu ! Il est difficile de trouver une bouteille de gaz et elle est de plus en plus chère. Et dire que notre pays dispose de grands gisements de gaz…
  •  En Côte d’Ivoire, on est à 6 H d’avion de l’Europe et on a beaucoup de sites touristiques qui sont magnifiques. On aurait pu y attirer des millions de touristes qui nous auraient rapporté des richesses évaluées à plusieurs milliers de milliards de F.CFA (presque 10 fois notre budget national) et permis la création de millions d’emplois.
  •  Hélas, au lieu d’attirer des touristes, on n’a reçu que des déchets toxiques de Trafigura!
  •  Est-ce normal ? Est-ce que la soi-disant guerre ou crise peut expliquer la misère croissante des ivoiriens ? La réponse est catégorique, c’est NON.
  •  En effet, la guerre n’a pas empêché l’Allemagne de l’Ouest ou la Corée du Sud de se développer très rapidement, et cela, malgré la guerre qui opposait les 2 Allemagnes jusqu’en 1989 et les 2 Corées jusqu’à maintenant.
  •  Au demeurant, la soi-disant guerre ou crise n’a pas empêché les impies de :
    • Donner notre pétrole à Pierre Fakhoury qui peut ainsi signer – à la place de l’Etat de Côte d’Ivoire - les contrats pétroliers avec Total et autres multinationales.
    • D’encaisser ainsi les revenus pétroliers ivoiriens … à la place des ivoiriens qui n’ont plus rien.
    • Bloquer la transformation industrielle sur place de nos matières premières ;
    • Donner la filière café-cacao à des « voleurs » qui ont pour rôle de spolier les fruits du travail de nos planteurs et de les partager avec les « en hauts d’en hauts » ;
    • Laisser à l’abandon toutes les infrastructures routières qui faisaient la fierté de notre pays,
    • Casser l’éducation afin que les ivoiriens, privés du Savoir, deviennent des moutons qui obéissent aveuglement aux mots d’ordre ;
    • Transformer nos hôpitaux en mouroirs.
  • Or, sans la Santé ni le Savoir, un peuple n’a plus d’avenir, ni d’espoir.
  •  Il est donc condamné à périr à petit feu et à disparaitre, comme les peuples Inca ou Aztèque.
  • Bref, la liste est trop longue pour décrire tous les maux qui frappent nos concitoyens.
  • Pour toutes ces raisons, la Banque Mondiale – dans son dernier rapport « Doing Business » 2010 – a classé notre pays au 169ème rang, loin derrière le Ghana (67è), le Burkina (151è) , le Sénégal (152è) et même derrière Haïti (162è) ! Et notre pays vient d’être classé en 2011 dans les « 10 pires économies du Monde » !
  • C’est vraiment la descente aux enfers d’un pays pourtant « Béni de Dieu ».
  • Et pourtant il existe un remède qui s’appelle la « Nouvelle Vision » - surnommée la « Vision Divine » - qui a fait merveille dans tous les pays qui l’ont appliquée et que tous les ivoiriens appellent de leurs vœux. Malheureusement, les politiciens successifs la refusent et cela, malgré les résultats lamentables de leurs politiques décrites ci-dessus. Quel entêtement et quelle bêtise !

NB: 

L'économie africaine est caractérisée par :

  • L’exportation des matières premières africaines ;
  • La faiblesse de la transformation industrielle des ressources naturelles africaines et notamment de l’agro- industrie africaine.

Le refus de l'industrialisation en Afrique fait que :

  • L’économie africaine est encore basée sur l'agriculture, notamment des produits de rente et non des produits vivriers.
  • Les entreprises africaines sont pour la plupart des filiales des multinationales occidentales ;
  • Le développement africain, malgré son taux de croissance raisonnable, ne profite pas à la population africaine.

Main Menu